Estampes

S'installer#3

J’apprécie la gravure pour la concentration et la qualité de présence que ce médium exige, ainsi que pour le champ d’expérimentation quasi infini qu’il ouvre. Ce médium est pour moi un outil pour créer du jeu, des partitions à jouer, pour déployer des espaces. Je m’intéresse à ce qu’habiter veut dire, aux relations d’affects réciproques entre corps et architecture. J’use souvent du motif de la grille qui à la fois structure l’espace de la page et permet d’accueillir des formes plus précaires, vulnérables, sensibles.

Ainsi la série « S’installer » rassemble des compositions géométriques de lignes, de volumes, de transparences, avec une perte volontaire de repères de dimension : on est entre l’objet, le meuble, le prototype de machine, l’architecture… Ce sont des espaces habitables, appropriables, temporels.

 

S'installer#1 S'installer#3 S'installer #2

S’installer (série), 2017, eau forte et aquatinte sur zinc et cuivre

 

La série « Sanatoriums » trouve sa source dans une collection de cartes postales représentant des architectures sanatoriales de montagne, présentes dans le village où j’ai grandi enfant, le Plateau d’Assy en Haute-Savoie. Chaque tirage est la composition « musicale » de trois matrices. Chacune d’elle est composée d’une grille à l’eau forte reprenant l’alignement de balcons en étages de ces architectures modernistes des années 20-30, sur laquelle se déroulent de légers rectangles flottants réalisés à l’aquatinte, les stores plus ou moins déroulés. Je peux jouer de ces trois partitions de différentes manières en modifiant l’espacement entre elles, l’ordre de leur agencement, le choix des couleurs…

Sanatoriums_b, eau forte et aquatinte sur zinc, agencement de 3 matrices avec ecart variable, 2017, 39 x 54cm  DSC05560

Sanatoriums (série), 2018, pointé sèche et aquatinte sur zinc, variations uniques par composition de trois matrices

 

Les séries des « Kimonos » et des « Armures » sont réalisées à partir de compositions d’aluminium pliées, découpées, collées sur carton et encrées. Elles reprennent de manière assez libre les formes géométriques, quasi architecturales de ces vêtements. L’aluminium apporte à ces compositions géométriques sa matière fine, sensible, sa peau.

kimono  kimono   kimono  Armure1  Kimono Armure3 kimono couple6 kimono couple5 kimono couple4 Armure4 Armure2

Kimonos et Armures (série), sélection, 2018, matrices aluminium plié et collé sur carton

 

Les « Grilles filées » est une recherche autour de la ligne, du fil, du réseau : des lignes horizontales deviennent appui d’une écriture, du déploiement d’une ligne qui se noue, tombe, se défait ; d’une autre qui se noue, se mêle, tombe et se défait ; d’une autre qui se noue, s’élance, se mêle, tombe et se défait… Reprise de ce geste rituel plusieurs fois afin de faire apparaître une trame de lignes.
C’est une recherche entre l’écriture, le tissage, la notation musicale pour faire apparaître des espaces sensibles et singuliers de lignes.

grille filée 1  grille filée2

Grilles filées (série), 2017, eau forte sur cuivre

 

Voir aussi le travail sur linoléum : ici